Jadis

Insolent, somnolence et dolence : tes créances,

Tu pourfends donc ainsi qui ? Toi et les mêmes

Qui naquirent il y a longtemps, ce siècle

Dépassé où vous faisiez la pluie, le beau temps ?

Ce temps jadis,

En dorée tunique, vous faisiez danser oiselles,

Et gents gens. Sous la blanche ombrelle, miroitaient

 Les fûts, verres et couverts d’argent ; se levait

Gentiment la soubrette et vous l’embrassiez

L’air fol, léger.

L’esprit aux facondes, de paroles abreuviez

Ceux qui ne vous aimaient mais qui, précieux servaient !

Clique claquante et clinquante vous ne faisiez…

Pas rêver mais envier ! De trop loin, brillait

Un vrai faste,

L’ombre du miracle, aux yeux de tous visible

Et rend grâce à cette éternelle mélancolie

Qui vous affectait ; Cette belle générosité

Qu’envers plus pauvres vous daigniez manifester,

que vous montriez

A grands effets. De belles parures à vifs éclats

Eclaboussèrent, quelques gouttes ici et là

Fusèrent, telles des mèches, enflammèrent ragots

Et firent le feu de multiples et lyriques échos.

Des scandales

Financiers et ces tas de pauvres qui crevaient !

Lentement absorbés, vous faisiez le lit

D’une nouvelle classe, plus rapace, efficace,

Qui vous dépeça mais géra vos patrimoines,

Qu’elle fructifia

Plus pragmatique, cette nouvelle espèce,

Preste, ne se chargea que de l’argent, simplement.

A l’ombre des regards, elle opère, fiduciaire,

Plus prospère, elle manœuvre, influence,

Sans état d’âme

Et librement sous les yeux plus qu’affectueux

De ces « grands ». Aucune limite à son audace !

Comme très loin le temps où misère grande,

Et pourtant, ne le serait-elle pas  tout autant ?

*

(Nettement plus court !)

Quiproquo

 

Boa

Moi

Quoi ?!

 

Publicités

Étiquettes : , , , ,

34 Réponses to “Jadis”

  1. fanfanchatblanc Says:

    Quelle jolie façon de nous conter les temps anciens et leur faste ainsi que l’arrivée de la bourgeoisie, « cette nouvelle espèce » qui nous gouverne…
    J’adore « Quiproquo »..
    Des bisous à la pelle en cette douce journée que déjà le soleil caresse..

  2. moustic581 Says:

    le faste est toujours d’actualité , la plèbe est toujours maltraitée , des progrès, oui, il y en a eu , de le régression , il y en aura.. Joli poème, si bien dit et si vrai A++

  3. anna Says:

    BONJOUR MON AMIE..JE FATIGUE TU SAIS MAIS QUE FAIRE MERCI D ETRE PASSE GROS BISOUS

  4. telos Says:

    il suffirait peut être de dresser le boa pour qu’il cesse de manger les souris et qu’il se retourne vers ces rats….

  5. dominique Says:

    l’émergence d’une nouvelle société qui se prévalait non pas d’un titre ou d’un patrimoine mais de l’argent gagné n’a en effet qu’accentuer les différences sociales. La Bourgeoisie décrite avec ironie, raillée par Balzac, est bien loin des « people » d’aujourd’hui, des bobos branchés pour qui l’argent est le nerf, que dis-je la sève !
    le Bling-bling est de mise, qu’importe le ridicule…
    Merci de ta visite et de ton si aimable com, j’essaie de faire concis pour ne pas ennuyer le lecteur, tâche bien souvent difficile !
    En tout cas, moâ, je boâ tes écrits avec délectation !
    Gros bisous Londe et à bientôt, Domi

  6. AXEL21 Says:

    On dirait les versets de Nostradamus actualisés. Un régal.

  7. Akina Says:

    Bonsoir toa ! Merci pour ton gentil passage dans ma demeure ….Une merveille ce poème …. si bien décrit les fastes de « jadis » mais n’est-ce pas encore d’actualité ? Je boa avec plaisir ! Un bisou à toa

  8. Elena800 Says:

    J’aime ta façon de voir les choses. Mais passer d’un pouvoir à un autre les hommes restent des hommes et ils feront toujours des bêtises, il suffit de voir les ex pays de l’Est ! Bisous et merci pour ton com

  9. Kliklak Says:

    L’Histoire…. riche…en enseignements toujours…surtout quand comme toi, on s’attache à regarder les hommes plus que les faits…

    c’est bien plaisant,je suis plus riche moi en repartant de chez toi! hi,hi!

    bizbizou

  10. anto Says:

    Bonjour j’aime bien sur le sujet et voir ridiculiser les « pipole » n’est pas pour me déplaire ,mais surtout j’aime ta façon de manipuler les mots et de les faire chanter .A consommer sans modération bonne soirée bise

  11. Akina Says:

    Hi hi ! Moa en parfait état de marche ! Quelques bricoles à surveiller …. mais l’oiseau noir ? Vraiment pas le top ! quelques soucis …. petits caprices au retour mais une fois envolé ….. mieux vaut ne pas couper les gaz ! Bisous

  12. mediadisc Says:

    Ah! Je vois que tu n’as pas perdu ton côté surréaliste révolté et teinté d’amertume, (Garde bien ce style poétique)! Bonne journée Odile!

  13. elpoueto Says:

    Je te retrouve ! tu avais disparu des blogs ! bravo pour ta résurrection

  14. orroz Says:

    ..

  15. Gilles-B2000 Says:

    Un petit coucou du criquet pour te souhaiter une très bonne journée !
    Je crois que tu m’avais demandé de l’aide il y a quelque temps, et comme un imbécile, je crois bien n’avoir jamais répondu ! A ma décharge, j’étais pas mal pris ! Alors si tu veux bien me reposer ta question . . . A moins que tu aies résolu ton problème !
    Le soleil est revenu et on nous annonce de la chaleur pour la Pentecôe, il était temps !
    Bises !

  16. râleuse Says:

    oui comme tu dis « misère grande ….. tout autant » continue comme ça on aime !!!!!!tu le vois bien puisqu’on vient!

  17. dominique Says:

    Merci gentille amie de m’avoir souhaité bon anniversaire, une attention qui me touche beaucoup… alors qui a dit que l’amitié virtuelle n’avait pas de sens ?… c’est faux, c’est du bonheur de tous les jours!
    Gros bisous Londe et encore merci, MIIMI

    • tilt66 Says:

      D’accord avec toi sans oublier également celle en dehors du victuel !!
      j’espère que tu as fêté cela et…..Avec largesse !!
      Bises….

  18. celange Says:

    coucou londe je vais bien c’est gentil de t’en inquiéter (sourire) me suis régalée avec cette lecture d’un autre siècle mais dans laquelle j’ai vu quelques prédictions bonne soirée bisous à+

  19. orroz Says:

    Tu fais heu !!!
    Ce ne sont que deux points.
    J’ai lu, relu, rerelu. Je m’imprègne toujours des choses…
    Tu sais ce que j’en pense… Tu es magique, complètement magique…
    Je remets donc deux points de plus.
    ….

  20. EasyDoor Says:

    Poésie sociale économique, à lire et relire pour comprendre le sens profond des mots et de réfléchir à cette évolution entre deux époques.

  21. ysengrin45 Says:

    Salut ionde. des fastes, il y en a toujours eu, et les pauvres environnants en avaient parfois quelques miettes, comme tu le dis si bien dans ton poème, mais, et tu le dis aussi, la richesse n’a plus de complexes et s’affiche sans vergogne aux yeux de tous les affamés de la Terre… Passe un bon week-end.

  22. Pâquerette Says:

    Coucou en passant.
    Bises muflesques…
    Pâquerette, la vache virtuelle de l’Association FERME ;o)

  23. Bibi Says:

    Eblouie, ne puis écrire!

    Reviendrai le faire

    Bon week-end, Londe, Bibise

  24. orroz Says:

    Quand ils auront mangé leur capital, leur patrimoine, et quand on leur aura fait avaler leur dédain… Ils seront comme nous…
    Mais ça n’arrivera jamais. Nous ne sommes que des rigolos ignares, bien trop occupés à nous lamenter sur des incompréhensions bienheureuses. Quand ça commence à « péter », ils en remettent une couche et nous repartons bienheureux de ne pas avoir compris,,, mais d’être à nouveau en confiance…
    Que veux tu faire avec des moutons peureux. Ils sont content d’être content, la lutte est le mot banni du vocabulaire… Peur de la politique, peur du syndicalisme, peur de hausser le ton, de se montrer, peur de ne pas comprendre la société fric ,,,,,,, cette caste qui est tellement différente de la caste travail. L’une pompe l’autre, c’est indéniable,,, c’est évident…

  25. orroz Says:

    Je veux t’offrir une maison,,, c’est une promesse, OK .
    Simple, il suffit d’avoir la tune. Simple, je connais des tas de gens qui en ont. Simple et sans scrupule de le prendre, puisqu’il ne l’ont pas gagné par leur travail, mais celui des autres, ou héritage…
    Hiihi, Seuls les possédants achètent aux possédants en ce moment. On ne parle pas d’investissement du revenu du travail, mais de capital…
    Observe les frickés, ils offrent des baraques et des bagnoles à leurs enfants, belle rampe de lancement… C’est la nouvelle thésaurisation familiale… Ils vivent sur leur réserve jusqu’à épuisement,,, ça va durer longtemps encore,,, et ce sont eux qui relativisent les difficultés des autres…
    Aaaaaa bin chacun est libre de faire comme il l’entend,,, je crois que je suis sourd, hihihi.

  26. orroz Says:

    J’ai découvert au sein de ma famille par alliance (des cousins éloignés), et auprès de mes collègues que des fortunes circulent… L’un hérite de 900.000 euros, un autre de 750.000,,,, un troisième a vendu une entreprise montée de tte pièce grâce au boulot de ses 5 salariés soit 1.500.000euros.
    Deux gamins de 16 ans (frère et sœur) se sont vus offrir (accroches toi) 2.500.000 euros chacun, par les grands parents maternels et paternels. Mes enfants qui étaient potes avec eux, ont compris enfin qu’ils ne jouaient pas dans la même cour. Dans mon milieu des couples s’arrêtent de bosser à 40 ans,,, why not,,, avec des héritages de plus de 1.800 000… La pierre de location est leur refuge,,, les prix grimpent,,, ne reste que les ruines d’accessibles… Les plus démunis se retrouvent entassés dans des clapiers…
    Un collègue, simple chauffeur, de 35 ans vient d’avoir le jack pot. Héritage parents,beaux parents, une tante seule,,, et en un an les voilas avec sa femme et leur fils) avec 4.500.000 d’euros en capital… Ils ont vendus maisons, fermes et terres, appartements sur la côte, chalet en montagne…
    Ils ont acheté grande maison, grosse bagnole, camping car à 80.000euros euros et des magasins… Rentiers qu’ils sont,,, à 35 ans.
    Pas de jalousie, non-non,,, juste pour dire qu’il y a de la tune… et de nouveaux bobos en perspective… Tiens aussi,,,, un retraité très proche de 59 ans reconnu handicapé à 90% pour des raisons de silicose,,, touche en plus de sa retraite de cadre de 5500 euros/mois,,,, 9000 euros par mois. Il vit 9 mois par an sur l’ile d’Oléron dans une immense maison,,,, celle qu’il a à coté de chez moi ne fait que 300 m²avec un parc de 2,5 hectares… L’air y est plus sain là bas, pffffffffffff.

  27. Mesenga Says:

    Superbe! Quelle inspiration surtout que le sujet n’est pas facile ! bises

  28. lucha Says:

    Je découvre londe qui maîtrise bien le rythme du verbe avec ces mots d’un temps passé pour dépeindre l’actualité des bobos et des bling-bling. Au plaisir de revenir.

  29. telos Says:

    bon week end

  30. anna Says:

    j y vais j y cours lol bisous ma londe

  31. Bibi Says:

    Que j’aime tes mots dansant.
    J’ai comme l’impression que si l’ordinateur te permettait de les disposer à ta guise, occupant l’espace comme tu le voudrais, ce serait, pour moi (entre autres) un spectacle magique!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :