Prière

mai 13, 2010

Un abîme de renoncules

Et perdu dans un vaste dédale,

il pleut des pétales.

Blanches et oisives, elles chutent.

                           *

Un gouffre parfumé qui s’ouvre,

corolle et cohorte de sentiments :

le cœur enfin s’éprend

et s’emplit, mille pensées douces.

                          *

Loin l’amertume et la brume

De l’ennui, l’envie de vivre,

Sentir, enveloppe vive

Qui ploie sous des doigts funambules.

                           *

Un bonbon rond ondoyant le temps

D’une langue, fond sirupeusement,

Tout au delà tirant

un par un, tout à soi réduisant.

                           *

Reste, reste, reste et donne,

tout à tous, monde des hommes,

donne l’amour pas l’aumône,

reste, reste, proche homme et donne.

Publicités

1er mai

avril 30, 2010

le 1er mai,

pour les salaires, l’emploi, la garantie des retraites….

Se mobiliser  !

Juste un petit mot…

janvier 7, 2010

Juste un petit mot …
D’abord pour vous remercier de l’attention, des attentions, que vous avez bien voulu manifester pour ce blog, merci, j’en fus profondément touchée !
Puis vous signaler l’interruption de ce blog un « certain » temps pour indisponibilité, (mille ‘xcuses !).
Enfin, je vous souhaite à tous une excellente continuation et de la réussite dans tout ce que vous entreprenez !!!
A bientôt, peut-être !

« Bonne Année ? »

décembre 19, 2009

Le nouvel an,

Pourquoi nouveau ?

Rien de neuf pourtant…

Le père Noël et ses cadeaux ?

Cette année, est demandé, en priorité :

Emploi, salaires décents et la paix,

Paix dans le monde, de la solidarité,

Un mode de vie assurant le futur,

Que nos enfants respirent, hument l’herbe verte,

S’abritent sous de vraies ramures,

Que coexistent encore toutes les espèces,

Qu’harmonie avec nature,

Règne pour les autres à venir !

Tant de rencontres restent à faire,

Tant à découvrir !

Père Noël, rien que pour çà

Vous devriez exister !

Las ! Il faut vous réinventer

Et ce qui apparaissait

Somme toute légitime et normal,

Est devenu l’objet d’un vœu,

Pas pieux, pas pieux mais sérieux.

Sur ce : « Bonne Année ! », fêtez,

Vivez les retrouvailles, faites bombances,

Que victuailles soient abondantes

Car après tout cela n’arrive qu’une fois par an,

Et que vive aussi l’instant, si possible, joyeusement !

« Bonne Année à tous et joyeuse blogosphère !!! »

Il, ils…

décembre 16, 2009

Le froid dehors

et toi…

Des lueurs

et le bleu

tes yeux

perdus en cette nuit

ou nus presque ils grelottent

ou sous les cartons il,

ils fuient se pelotonnent

sous cette neige qui fond.

des lueurs

et le bleu

tes yeux

éperdus de douleurs

ce soir la misère

vaincra encore

et entonnera son miserere

dors, dors…

La pénombre s’abat

abat sans bruit

en silence là

il, ils gisent.

 

« Je veux, si je suis élu président de la république, que d’ici à deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d’y mourir de froid. Parce que le droit à l’hébergement, je vais vous le dire, c’est une obligation humaine. Mes chers amis, comprenez-le bien : si on n’est plus choqués quand quelqu’un n’a pas de toit lorsqu’il fait froid et qu’il est obligé de dormir dehors, c’est tout l’équilibre de la société où vous voulez que vos enfants vivent en paix qui s’en trouvera remis en cause. »

Déclaration du Président de la République avant son élection.

Cette phrase peut être  recopiée dans  les blogs en soutien à ceux là…….. Une belle initiative de Renard : http://feelings.over-blog.fr/

Coucou !

décembre 9, 2009

J’aime

Par dessus

Toi.

Gare au dessous

Car coucou

Il n’est

Pas mort

Celui

Qui encore

Se plie

Quand il,

Elle,

Le frôle

Et éclate

D’un rire

Ecarlate…

Dialogue de sourds

décembre 4, 2009

– Arrête !
– Quoi ?
– De casser…
– Hein ?
– Tout !
– Tu
n’es plus
notre grand manitou.
– De quoi ?
– De tout,
tu garanties
les actionnaires
à vie…
en jouant des nôtres,
tu n’es
plus notre apôtre !
– J’écoute
mais n’entend.
Je me proclame roi
simplement comme ça,
parce que vous avez voté pour moi.
Je m’arroge tous les pouvoirs.
Je, je, je, je, je
et ceci n’est pas un jeu !
Je vous aime…
et flatte
votre amour de la
propriété,
vos oui pour
chacun pour soi
et rien pour tous.
Me déclare (encore une fois)
votre roi.
Battez vous entre vous
pour tout !
Et de mon petit doigt
réglerais tout ça, mais surtout ne vous
unissez pas,
car je n’aurais plus cet aura !

?

décembre 2, 2009

 

 

 

Bon crois

I en pire,

Z’y c’est sûr !

Douter ? Es-tu mûr

Pour l’amour

Le vrai qui court

Toujours ?

Crois –tu ?

Étends-toi

Pas les bras

Épand là.

Ce cœur qui s’éprend

Peur ?

De qui ?

Incisifs

novembre 28, 2009

Les dents plantées

Dans le bureau, il ne sait…

Qu’a t-il fait ? Rien,

Assurément de répréhensible,

Et pourtant…

Le voilà là,

Les bras,

Branlants…

Le bras long, long,

immensément.

le visage, le visage,

Prostré…

Vautré.

Quelle position,

Pour ce cadre moyen

La honte !

A trop vouloir

De pouvoir

A marcher,

Ecraser

Ses camarades,

Pardon, ses « concurrents »,

Lui sont poussées les dents,

De devant, celle du haut.

Rien compris ou tout !

Il est là,

Il ne bouge,

Tourne son regard

Et alors ?

Tous,

 Arrêtés,

 Définitivement,

En plein essor.

Et ces fichues dents

Qui poussent encor’ !

Percent le bois tendre.

Plus que leur appétit,

Elles sont aiguisées, si…

Qu’impossible de les enlever.

Les passants amusés,

Ce matin là,

Se sont extasiés.

Eux, tous chômeurs,

Les ont entraperçus… Figés !

Pour une fois, le spectacle

Etait là haut !

Dans ces buildings rien

Ne bougeait…

Sauf leurs bras,

Qui en vain

Gesticulaient…

 

Faites bref ! […]

novembre 26, 2009

 

 

Il s’introspecte

Il s’introspecte

Deux fois !

Il s’intrompette

Et voilà…

Il… Pardon répète…

Oui ? (Lassé)

Il… Saperlipopette !

Difficile

De dire,

Essayez plusieurs fois,

Plus de trois

A la suite, très vite,

Vous en déduirez :

« C’est trop ! »